Les pièces sont réalisées en grès ou en porcelaine sur le tour, la plaque, pastillées ou encore estampées sur une bosse en plâtre.
Je réalise des petites séries au tour puis je moule les pièces les plus complexes afin de pouvoir prendre plus de liberté et de risque au niveau du travail des émaux.
Les pièces sont « biscuitée » c’est à dire cuites autour de 950°C et  démarre alors une recherche sans fin de nuances et de glaçures. Les pièces émaillées seront cuites une seconde fois à 1285°C. L’épreuve du feu conclu ce rituel et ouvrir le four est toujours un instant de surprise, parfois de déconvenue mais souvent un instant de magie et d’émotion !
Enfin je travaille des images sur la technique des transferts afin de venir les inclure dans les céramiques lors d’une troisième cuisson autour de 850°C. Les dessins inclus sur les pièces sont des eaux fortes, des burins, des pastels originaux, ou des illustrations issus de mes livres et albums jeunesse.